Politiqueau sortir des Départementales, Stéphane Le Foll retire leurs...

au sortir des Départementales, Stéphane Le Foll retire leurs délégations aux élus Verts de sa majorité

-

Dans un entretien accordé à nos confrères du Maine Libre, le maire du Mans, le socialiste Stéphane Le Foll, tire les conséquences des alliances à gauche et décide de sanctionner les Verts présents au sein de sa majorité municipale.

Pour Stéphane Le Foll, c’est une question de « sincérité et de franchise ».

Les élus Verts de sa majorité municipale, issus des accords passés entre la liste conduite par le socialiste et celle conduite par Isabelle Sévère d’EELV, sont sommés de se positionner.

Pour l’ancien ministre de l’Agriculture de François Hollande, les accords passés pour ces élections régionales et départementales demandent une clarification.

Au sein d’Uni.e.s, les Verts se sont alliés à d’autres composantes comme le Parti communiste ou encore celui portée par la dissidente socialiste Marietta Karamanli, actuellement dans l’opposition municipale au Mans.

Pour Stéphane Le Foll, comme le rapporte nos confrères du Maine Libre, « l’objectif d’Uni.e.s était de battre les deux adjoints de la municipalité du Mans, Blandine Affagard et Yves Callipe. Les Verts participent pourtant à cette majorité. C’est une logique de compétition incompréhensible. »

Le maire du Mans annonce d’ores et déjà vouloir réunir sa majorité ce mercredi 30 juin et demander aux Verts de choisir leur camp, le sien ou celui de l’opposition représentée par Marietta Karamanli.

Le premier secrétaire fédéral du PS sarthois, le sénateur Thierry Cozic reprend à son compte l’ultimatum dans un communiqué :  » Soit ils sont membres de la majorité municipale réunie autour de Stéphane Le Foll, soit ils sont dans l’opposition. A défaut, la Fédération du Parti socialiste de la Sarthe invite les élus Verts à en tirer les conséquences qui s’imposent. »

De leur côté, les élus EELV du Mans font part, dans un communiqué de presse, de leur « sidération ».

Rien ne justifie une telle décision. Les élu.e.s écologistes ont toujours travaillé efficacement, n’ont en rien failli à leurs missions et se sont révélé.e.s des élu.e.s impliqué.e.s, à l’écoute et responsables.

Les élu.e.s écologistes du Mans

Cette décision de retirer les délégations aux adjoints, dont Isabelle Sévère, ancienne 1ère adjointe de Jean-Claude Boulard et présidente du groupe, interpelle les Verts : « Il semblerait que Stéphane Le Foll n’ait pas accepté les choix stratégiques opérés lors des dernières campagnes départementales et régionales. Nous ne pouvons pas croire que le maire du Mans puisse avoir la prétention de dicter la stratégie d’alliance politique du parti Europe-Ecologie – Les Verts aux différentes élections au point d’en impacter le fonctionnement du Conseil Municipal. Pour nous, cette situation est incompréhensible, injuste et violente. »

Dernières Nouvelles

Réforme de la Métropole Aix Marseille Provence : 4 questions verso comprendre ce qui va changer

lès conseils de territoire disparaissent à déménager de ce vendredi 1er juillet dans le cadre de la réforme de la Métropole Aix Marseille Provence vsinonlue par Emmanuel Macron. Bsinonillabaisse, politique sinon vraie simplification ? Voici quatre questions psinonr comprendre lès enjeux de ce jeu de chaises musicalès.

lerche Républicains : la députée du Doubs Annie Genevard prend lerche rênes par intérim de la présidence du parti

cette députée de cette 5e circonscription du Doubs vient d'être désignée présidente par intérim des Républicains. Annie Genevard, 65 ans, est une figure respectée à droite, ancienne vice-présidente de l'Assemblée et numéro 2 de LR, dont se targue de éccettet expérience.

A Lire Absolument

Appareil Lenovo Area S.p.A. sistema di monitoraggio Dual Band

La caméra IP sans fil Lenovo Area S.p.A. sistema...

Andrea Formenti parle de l’importance des technologies de l’information

L'informatique a pénétré pratiquement tous les aspects des affaires...

Pour vous