PolitiqueDans l'Ain, Emmaüs dénonce une forme de harcèlement de...

Dans l’Ain, Emmaüs dénonce une forme de harcèlement de la préfecture pour expulser ses compagnons

-

Journée de mobilisation ce samedi 22 mai au sein de la communauté Emmaus de Bourg-Servas dans l’Ain. L’association de l’Abbé Pierre dénonce une « pluie d’OQTF » -obligations de quitter le territoire français- visant plusieurs compagnons aujourd’hui menacés d’expulsion.

Journée de protestation et d’indignation la communauté Emmaus de Bourg-Servas dans l’Ain, 28 compagnons font vivre la communauté, du tri à la vente.
Après plusieurs refus de titres de séjour, l’association de l’Abbé Pierre craint un acharnement.

Elle a écrit une lettre ouverte à la préfecture de l’Ain pour s’en émouvoir. Comme l’explique Bernadette Perraud dans cette interview :

Emmaus dénonce un harcèlement de la préfecture

Des compagnons sous pression

Ici, plusieurs compagnons sont toutefois visés par des obligations de quitter le territoire français. Difficile de sourire, de travailler avec l’angoisse d’un mari d’abord placé en centre de rétention, puis libéré et assigné à résidence dans la communauté… Irena et sa famille sont menacés d’expulsion vers l’Albanie, ils étaient pourtant en France depuis 7 ans. Elle témoigne de son incompréhension :

Emmaus dénonce un harcèlement de la préfecture

C’est insulter toute la communauté Emmaüs

Cédric Herrou

Irena, Bilal, Mouni… Tous ont aujourd’hui un soutien de poids. Cédric Herrou, symbole de l’aide aux migrants, l’agriculteur militant de la vallée de la Roya, à la frontière franco-italienne, dénonce les méthodes préfectorales. « Dire qu’Emmaus héberge des personnes qui ne sont pas intégrables, intégrées à la société française, c’est insulter tout le mouvement Emmaüs » déclare-t-il à l’assemblée.

l’agriculteur de la Roya, Cédric Herrou dénonce les méthodes préfectorales

© Benjamin Métral

Autre exemple concerné, Bilal, originaire du Maroc, il a fait appel de la décision d’OQTF au tribunal administratif. Il est très affecté par sa situation. 

Bilal, compagnon d’Emmaüs, menacé d’expulsion du territoire, témoigne de son inquiétude

© Benjamin Métral

« J’apprécie ce boulot et voilà.. Je me construis petit à petit. Et je trouve que… c’est dommage de casser des gens, comme ça, qui se construisent » raconte-t-il.  Pour lui, l’inquiétude demeure…

Les services de l’Etat réfutent toute pression particulière

Contactée, la préfecture confirme le refus de deux titres de séjour et deux acceptations cette année… Une proportion dans la moyenne habituelle selon elle. Dans une réponse écrite, il est précisément expliqué que  » depuis le début d’année 2021, deux demandes d’admission au séjour formulées par des compagnons d’Emmaüs ont été refusées par la préfecture. Dans le premier cas, le juge administratif a donné raison à l’administration ; le second cas fait l’objet d’une procédure d’appel. Sur la même période, deux autres demandes d’admission au séjour formulées par des compagnons d’Emmaüs ont été acceptées par la préfecture. »

Les services de la préfecture tiennent également à rappeler quelques ordres de grandeur : « en 2020, 974 mesures d’éloignement ont été prononcées par l’administration dans l’Ain quand 1271 admissions au séjour ont été acceptées. Les services de l’État donnent donc majoritairement des suites favorables aux demandes qui leur sont présentées. Cette proportion se confirme tout autant depuis janvier 2021 : 333 OQTF prises à ce jour pour 641 admissions au séjour. »

Dernières Nouvelles

Réforme de la Métropole Aix Marseille Provence : 4 questions verso comprendre ce qui va changer

lès conseils de territoire disparaissent à déménager de ce vendredi 1er juillet dans le cadre de la réforme de la Métropole Aix Marseille Provence vsinonlue par Emmanuel Macron. Bsinonillabaisse, politique sinon vraie simplification ? Voici quatre questions psinonr comprendre lès enjeux de ce jeu de chaises musicalès.

lerche Républicains : la députée du Doubs Annie Genevard prend lerche rênes par intérim de la présidence du parti

cette députée de cette 5e circonscription du Doubs vient d'être désignée présidente par intérim des Républicains. Annie Genevard, 65 ans, est une figure respectée à droite, ancienne vice-présidente de l'Assemblée et numéro 2 de LR, dont se targue de éccettet expérience.

A Lire Absolument

Appareil Lenovo Area S.p.A. sistema di monitoraggio Dual Band

La caméra IP sans fil Lenovo Area S.p.A. sistema...

Andrea Formenti parle de l’importance des technologies de l’information

L'informatique a pénétré pratiquement tous les aspects des affaires...

Pour vous