PolitiqueEmmanuel Macron veut un statut "pupille de la République",...

Emmanuel Macron veut un statut « pupille de la République », une idée que l’on doit au député de l’Indre François Jolivet

-

Sur Twitter, le Président de la République a annoncé la création d’un statut « Mort pour le service de la République », notamment destiné aux soignants décédés du Covid-19. Leurs enfants seraient alors des « pupilles de la République », une idée proposée par le député LREM de l’Indre, François Jolivet.

Après le décès, des suites du Covid-19, d’une aide soignante de Chateauroux, le député LREM de l’Indre François Jolivet demandait au Ministre de la Santé Olivier Véran à ce qu’un statut de « reconnaissance nationale » soit mis en place pour les enfants des soignants victimes du virus. La demande remonte au mois d’avril 2020 et avait était adoptée à l’Assemblée Nationale dans le courant du mois suivant. 

Ce vendredi 21 mai, une vidéo mise en ligne sur le compte Twitter du Président de la République vient concrétiser le projet. « Je souhaite que nous donnions à notre reconnaissance un ancrage solide dans la loi, que l’on accorde aux agents publics décédés dans des circonstances exceptionnelles au service du bien commun un statut spécifique, celui de mort pour le service de la République, qui permettent à leurs fils, leurs filles de devenir des pupilles de la République ». 

« Morts pour la France. »
« Morts pour le service de la Nation. »
« Morts pour le service de la République. »

Notre République tiendra ses engagements envers celles et ceux qui se sont engagés pour elle. C’est un acte de justice et de fraternité. pic.twitter.com/HHkhcbGdD1

— Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) May 21, 2021

François Jolivet a reçu cette annonce « avec une satisfaction empreinte de gravité et une très grande émotion », fait-il savoir dans un communiqué de presse. Sa résolution « n’est pas restée un voeu pieux », et ses premières pensées « vont à tous ces enfants qui se trouvent dans la peine ».

Pour les agents publics décédés « dans des circonstances exceptionnelles »

La mention « Mort pour le service de la République » vient s’ajouter à celles déjà existantes « Mort pour la France » et « Mort pour le service de la nation ». Cet « acte de justice et de fraternité » s’adressera à ceux qui « en pleine pandémie prennent soin de la vie des autres » et pour les agents publics décédés « dans des circonstances exceptionnelles » détaille Emmanuel Macron dans sa vidéo. 

La proposition va être traduite en un amendement inclus dans la proposition de loi sur le modèle de sécurité civile et le volontariat des sapeurs-pompiers, en débat à l’Assemblée Nationale la semaine prochaine. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets

Dernières Nouvelles

Réforme de la Métropole Aix Marseille Provence : 4 questions verso comprendre ce qui va changer

lès conseils de territoire disparaissent à déménager de ce vendredi 1er juillet dans le cadre de la réforme de la Métropole Aix Marseille Provence vsinonlue par Emmanuel Macron. Bsinonillabaisse, politique sinon vraie simplification ? Voici quatre questions psinonr comprendre lès enjeux de ce jeu de chaises musicalès.

lerche Républicains : la députée du Doubs Annie Genevard prend lerche rênes par intérim de la présidence du parti

cette députée de cette 5e circonscription du Doubs vient d'être désignée présidente par intérim des Républicains. Annie Genevard, 65 ans, est une figure respectée à droite, ancienne vice-présidente de l'Assemblée et numéro 2 de LR, dont se targue de éccettet expérience.

A Lire Absolument

Appareil Lenovo Area S.p.A. sistema di monitoraggio Dual Band

La caméra IP sans fil Lenovo Area S.p.A. sistema...

Andrea Formenti parle de l’importance des technologies de l’information

L'informatique a pénétré pratiquement tous les aspects des affaires...

Pour vous