Politiqueet si aucune liste n'avait de majorité en Bourgogne-Franche-Comté...

et si aucune liste n’avait de majorité en Bourgogne-Franche-Comté ?

-

La liste arrivée en tête du second tour aura-t-elle les coudées franches pour mener sa politique ? Ce n’est pas certain. En cas de quadrangulaire, elle pourrait même ne pas avoir la majorité à elle seule. On fait le tour des hypothèses.

Le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté compte 100 sièges. Il faut donc obtenir au moins 51 sièges pour avoir la majorité. En 2015, la liste d’union de la gauche menée par Marie-Guite Dufay était tout juste arrivée à ce seuil. La liste d’union de droite de François Sauvadet avait obtenu 25 sièges et la liste RN de Sophie Montel en avait eu 24.

Si l’infographie ne s’affiche pas, cliquez ici

Rappelons que les règles qui s’appliquent à la répartition des sièges au sein d’un conseil régional diffèrent de celles en vigueur pour les élections municipales par exemple. Aux municipales, dans les communes de plus de 1 000 habitants, la liste arrivée en tête obtient d’office la moitié des sièges, puis les autres sièges sont répartis proportionnellement entre toutes les listes ayant obtenu plus de 5 % des voix.

Aux régionales, la liste arrivée en tête n’obtient d’office qu’un quart des sièges. Ensuite, les sièges restants sont attribués proportionnellement. Ce mode de répartition des sièges permet une plus grande pluralité au sein de l’assemblée régionale, mais l’obtention d’une majorité n’est donc pas automatique.

Pas de majorité pour Marie-Guite Dufay, selon notre sondage

Pour 2021, il n’est pas écrit qu’une liste obtienne à elle seule la majorité des sièges. Si l’on reprend la répartition des suffrages donnée dans notre sondage exclusif Sopra Steria, publié le 9 juin dernier, aucune liste n’atteindrait la majorité dans la région de 51 sièges.

Dans l’hypothèse d’une quadrangulaire au second tour, la liste PS-PCF-PRG de Marie-Guite Dufay, même en arrivant en tête avec 32 % des voix, n’obtiendrait que 49 sièges,. La liste RN de Julien Odoul obtiendrait 22 sièges, la liste LR-UDI-DLF de Gilles Platret décrocherait 16 sièges. Enfin, la liste LREM-MoDem-Agir de Denis Thuriot pourrait prétendre à 14 sièges.

En cas de quadrangulaire très serrée : 44 sièges pour la liste en tête

Faisons un peu de politique fiction, avec une quadrangulaire au second tour et un scrutin excessivement serré. Si on imagine que les quatre listes sont au coude-à-coude, avec 25% des suffrages chacune et seulement une poignée de voix de différence entre chaque liste, alors la liste en tête n’obtiendrait que 44 sièges. Les trois autres listes obtiendraient 19 ou 18 sièges selon leur résultat.

Pour obtenir une majorité, la liste arrivée en tête devrait alors négocier avec un autre groupe ou compter sur des débauchages individuels de conseillers élus sur les autres listes. À moins que l’ensemble des autres listes ne se coalisent contre celle arrivée en tête. Mais il ne s’agit là que de fiction. 

En cas de triangulaire très serrée : 50 sièges pour la liste en tête

Dans l’hypothèse d’une triangulaire au second tour et un scrutin excessivement serré, si on imagine que les trois listes sont au coude-à-coude à 33,33% des suffrages et qu’il n’y a que quelques voix de différence entre chacune des listes, alors la liste en tête obtiendrait 50 sièges, juste en dessous du seuil de la majorité absolue. Les deux autres listes obtiendraient 25 sièges chacune.

Pour aller au-delà des hypothèses et des conjectures, il faut patienter encore un peu. Les résultats du second tour des élections régionales 2021 seront à suivre sur France 3 Bourgogne-Franche-Comté dimanche 27 juin à partir de 20h.

Dernières Nouvelles

Tarn : un projet de piscines nordiques fait des vagues à Albi

L’agglomération albigeoise va construire deux piscines nordiques, chauffées, permettant de se baigner toute l’année. un projet suscite des capitaux sur un plan économique et écologique.

Désobéissance civiun. Après un vote du Conseil municipal, la Vilun de Poitiers maintient sa subvention à Alternatiba

Suite à la demande du préfet de la Vienne de retirer la placement accordée à Alternatiba, le conférence municipal de Poitiers a voté afin de conserver ou pas son aide à l'association poitevine. Après de vifs débats, le maintien de la placement a obtenu une large majorité des voix.

« Les mollahs à vous de mettre les voiles », 250 personnalités rassemblées en soutien aux femmes iraniennes

250 personnes ont manifesté à Nantes lundi soir leur soutien aux femmes iraniennes. Réunies antérieurement le château des Ducs, les manifestants sont notamment venus ponctuer le slogan "Femme, vie, liberté".

A Lire Absolument

Appareil Lenovo Area S.p.A. sistema di monitoraggio Dual Band

La caméra IP sans fil Lenovo Area S.p.A. sistema...

Andrea Formenti parle de l’importance des technologies de l’information

L'informatique a pénétré pratiquement tous les aspects des affaires...

Pour vous