Dernières nouvellesGuillaume Poupard (DG de l'Anssi) : « La menace...

Guillaume Poupard (DG de l’Anssi) : « La menace croit de manière exponentielle »

-

A l’occasion de la prsentation du rapport d’activit 2020 de l’Anssi, son directeur gnral Guillaume Poupard note une dgradation sensible du contexte cyberscurit. Des aides sont actuellement apportes, via France Relance, pour accompagner les entreprises et administrations les plus exposes.

Ce n’est – malheureusement – pas demain la veille que l’on pourra dire que la situation cybersécurité de la France s’améliore. Tous les signaux sont au contraire au rouge avec une hausse dans tous les domaines sur l’année écoulée. En 2020, 2 287 signalements cyber ont été signalés auprès de l’Anssi, pour 759 incidents déclarés dont 7 majeurs, ainsi que 20 opérations de cyberdéfense. « La situation objective n’est pas bonne », a lancé Guillaume Poupard, directeur général de l’agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) cette après-midi à l’occasion de la présentation de son rapport d’activité 2020. « La menace croit de manière exponentielle, il n’y a plus grand monde à l’abri, du particulier à la plus grande administration ».

Parmi les gros points noirs du moment, on retrouve bien sûr la menace liée aux rançongiciels dont la professionnalisation autant que l’outillage se sont fortement améliorés au fil des derniers mois. « Il ne faut pas oublier d’autres menaces d’espionnage politique, économique et des opérations de déstabilisation », rappelle Mathieu Feuillet, sous-directeur des opérations de l’Anssi. Dans un contexte où les cyberattaques par ransomware passent la surmultiplié, il y a malheureusement des conséquences en termes d’impact business très lourd. Certaines, en particulier aux Etats-Unis (Colonial Pipeline, JBS…) ont d’ailleurs accepté de verser des rançons ce qui n’est évidemment pas du tout la bonne pratique à adopter. « Généralement, les gens que l’on aide ne s’en vante pas », a indiqué Mathieu Feuillet. « Nous n’avons pas de statistique fiable sur le sujet, on est là pour les aider et les accompagner, pas pour leur faire la morale ».

Un pilote dans l’avion France Relance

Pour aider justement les entreprises et les collectivités locales notamment, le gendarme de la cybersécurité déploie des moyens. Avec un budget de 21 millions d’euros et plus de 500 agents, l’agence ne considère d’ailleurs pas manquer de ressources. Mais l’agence sait bien qu’elle ne peut pas tout. « L’Etat seul ne peut pas tout faire », prévient Guillaume Poupard. « Il faut aussi que les victimes potentielles soient sensibles au danger et que des acteurs privés apportent des solutions. Il faut se placer en amont des attaques pour les aider à comprendre où elles en sont dans leur niveau de sécurité ». Afin de les accompagner sur ce point, l’agence compte bien s’appuyer sur l’effet de levier du plan France Relance. Pour rappel, l’Anssi s’est vu confier un fond de 136 millions d’euros et en assure le pilotage. Et également sa ventilation.

« L’Anssi a des moyens inédits », a lancé Gwenaëlle Martinet, cheffe de projet France Relance au sein de l’agence. « Il y a une urgence à se sécuriser et mettre en place des solutions ». Parmi elles, cela passe en particulier par le déploiement à grande échelle de parcours cyber, permettant à ses bénéficiaires d’accéder à un éventail de services pour mieux assurer leur sécurisation. Pour celles qui ont un peu plus de maturité en la matière, des co-financement de projets de sécurité sont proposées, et enfin également le soutien à la création de centres de réponse à incident (CERT) au niveau régional pour accompagner les victimes. Actuellement, 230 organisations ont bénéficié des parcours cyber et 136 de co-financement d’appels à projets pour un montant de 60 millions d’euros.

Dernières Nouvelles

Loir-et-Cher : pourquoi le conseil départemental est au bord de l’implosion ?

Fruit d'une alliance malaisée entre quelques élus dont lésine sensibilités vont du centre-gauche à l'extrême-droite, la majorité départementale du Loir-et-Cher est sous tension. Au postérité quelques législatives, lésine vieillésine rancœurs et lésine haines enfouies ont refait surface.

Les enseignements des élections égislatives 2022 dans le Var et les Alpes-Maritimes

un paysage politique national est chamboulé. Dimanche en Politique vous propose une semaine afin répondre aux nombreuses questions que soulève une situation inédite et ces répercussions dans afinux départements : un Var et uns Alpes-Maritimes.

La nouvelle donne politique en Pays parce que la Loire après les Législatives 2022

Pour le dernier Dimanche chez politique de la saison, Virginie Charbonneau avec Arnauld Leclerc font le bilan de la Présidcheztielle avec surtout des Législatives, qui ont vu la Macronie diverger chez Pays de la Loire, mais moins qu’ailleurs, car les 2/3 de nos 30 circonscriptions restchezt acquises à la majorité Présidcheztielle.

Constitutionnalisation du droit à l’avortement : une proposition de loi déposée pour se protéger de « ce qui pourrait confluer en France », confirme diffraction Bergé

Députée des Yvelinons et présidente du groupe Renaissance à l'Assemblée, Aurore Bergé indique que cette proposition de loi a été déposée ce samedi car la décision de la Cour suprême aux états-Unis montre "que les droits des femmes non sont exclusivement en aucun cas acquis."

A Lire Absolument

Appareil Lenovo Area S.p.A. sistema di monitoraggio Dual Band

La caméra IP sans fil Lenovo Area S.p.A. sistema...

Andrea Formenti parle de l’importance des technologies de l’information

L'informatique a pénétré pratiquement tous les aspects des affaires...

Pour vous