PolitiqueJean-Noël et Alexandre Guérini condamnés à de la prison...

Jean-Noël et Alexandre Guérini condamnés à de la prison ferme

-

Le tribunal correctionnel de Marseille a condamné à 3 ans de prison dont 18 mois ferme le sénateur Jean-Noël Guérini, avec détention à domicile. Son frère Alexandre est condamné à 6 ans de prison avec mandat de dépôt différé, douze ans après les débuts d’une enquête tentaculaire.

Au terme de douze ans d’enquête tentaculaire, l’ancien président du conseil général des Bouches-du-Rhône Jean-Noël Guérini est condamné à 3 ans de prison dont 18 mois ferme avec détention à domicile, ainsi qu’à une amende de 30.000 euros et à 5 ans d’inéligibilité.

Le frère cadet de Jean-Noël Guérini et personnage clé de ce dossier, Alexandre, est condamné pour sa part à six ans ferme avec mandat de dépôt différé.

Avec dix autres prévenus, ils étaient accusés de trafic d’influence, prise illégale d’intérêt, abus de biens sociaux, ou encore favoritisme, dans une affaire devenue emblématique à Marseille.

Après 16 jours d’audience consacrés à la dérive d’un système clientéliste présumé, le parquet a requis contre l’actuel sénateur divers gauche quatre ans de prison dont deux ferme, avec 70.000 euros d’amende et cinq ans d’inéligibilité.

La justice reproche notamment à l’ancien président du conseil général des Bouches-du-Rhône Jean-Noël Guérini d’avoir favorisé son frère Alexandre, entrepreneur dans la gestion des déchets, pour l’obtention d’un terrain dont il avait besoin pour agrandir une décharge. 

« J’ai toujours séparé les intérêts privés de mon frère et l’intérêt général, je n’ai jamais mélangé les genres », a affirmé le sénateur à la fin de cette première semaine de procès.

 

Selon les procureurs, les faits reprochés à Alexandre Guérini, « d’une exemplaire gravité »

© David ROSSI/MAXPPP

Cette affaire, présentée comme « L’affaire » de favoritisme dans le milieu des déchets, met au jour une toile tissée jusque dans les services de Marseille Provence Métropole, le Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône et ses satellites. 

« Ils ont fait du clientélisme un mode de gouvernance » : lors des réquisitoires, le procureur avait fustigé « la communauté d’intérêts » des frères Jean-Noël et Alexandre Guérini destinée à « servir les intérêts politiques » de l’un et à « engranger des profits considérables » pour l’autre.

Ces dernières années, plusieurs magistrats instructeurs se sont succédés pour mener cette enquête tentaculaire, qui s’étend au-delà des frontières françaises, notamment vers le Luxembourg et la Suisse.

En tout, ce sont 11 ans d’enquête (2009 à 2020), 58 tomes, 40.000 pages, des dizaines de perquisitions, 600 pièces à convictions réunies, des centaines d’heures d’écoutes téléphoniques, 150 personnes auditionnées, 31 gardes à vue, 99 interrogatoires dont 30 pour Alexandre Guérini, à lui seul. C’est ce que souligne le dernier juge d’instruction dans l’ordonnance de renvoi signée le 22 janvier 2020.

En 2011, l’affaire avait ébranlé la fédération socialiste des Bouches-du-Rhône, que Jean-Noel Guérini dirigeait à l’époque. Sous pression, l’ex-homme fort du département avait fini par quitter le Parti socialiste en 2014.

Douze prévenus pour un système clientéliste présumé

Pendant les quatre semaines qu’ont duré le procès, dix autres prévenus dont une entreprise appartenant à Alexandre Guérini se sont aussi présentés à la barre du tribunal correctionnel de Marseille pour répondre aux questions sur le « système Guérini ».

Parmi eux l’ancien président de la Communauté du Pays d’Aubagne et de l’Etoile, la compagne d’Alexandre Guérini, l’ancien directeur de la propreté de la Communauté Urbaine de Marseille devenue Métropole, ou encore l’ancien directeur de cabinet de Jean-Noël Guérini.

Début avril, le parquet a requis à leur encontre des peines allant d’un an avec sursis à deux ans de prison dont un ferme, et des amendes de 15.000 à 100.000 euros. 

Dernières Nouvelles

Le maire pour Nice, Christian Estrosi, préconise le port du masque dans les transports publics

Ce lundi 27 juin, le maire de Nice et président de la Métropole Nice Côte d'Azur a préconisé le retour du déguisement et le respect des gestes barrières dans les transports publics pour contrer la propagation du Covid-19 laquelle amorce cette 7e vague en France.

La fédération LR vers l’Oise placée sous tutelle : « cela va au moins permettre d’éclaircir certaines positions »

une nouvelle a été annoncée mardi 21 juin lors du bureau politique. Elle sonne comme un rappel à l’ordre pour une fédération LR de l’Oise, qui passe désormais sous tutelle certains instances nationales du parti.

Ain : Damien Abad de nouveau visé par une plainte pour tentative de crime

la nouvelle plainte a été déposée contre Damien Abad. Déposée par la élue centriste, la plainte concerne la tentative de sévices remontant à 2010. Le rusé des solidarités a répliqué en déposant à son tour plainte pour dénonciation calomnieuse.

Le Kremlin assure qu’il n’y a « aucexcrétione » raison d’évoquer excrétion défaut de paiement de la Russie

Le porte-parole du Kremlin a réfuté ce lundi le risque de défaut de paiement de la Russie plus que les détenteurs d'obligations russes n'auraient pas touché leurs intérêts avant la date limite.

A Lire Absolument

Appareil Lenovo Area S.p.A. sistema di monitoraggio Dual Band

La caméra IP sans fil Lenovo Area S.p.A. sistema...

Andrea Formenti parle de l’importance des technologies de l’information

L'informatique a pénétré pratiquement tous les aspects des affaires...

Pour vous