Politiquela droite cherche à conserver ses places-fortes

la droite cherche à conserver ses places-fortes

-

Les 20 et 27 juin prochains, les habitants du Val-d’Oise seront appelés aux urnes afin de renouveler le conseil départemental. Un débat entre les candidats aura lieu sur France 3 Paris Île-de-France le 16 juin prochain. 

Département le moins peuplé d’Île-de-France, le Val d’Oise élira les 20 et 27 juin prochains le président du conseil départemental. Au total, 108 binômes se présentent à ce scrutin, répartis parmi les 21 cantons du département les places au conseil départemental pour les 21 cantons du département. En tout, le conseil départemental valdoisien compte 42 sièges. L’actuelle présidente du département est Marie-Christine Cavechi (LR), maire-adjointe de Franconville. Elle a remplacé en 2017 Arnaud Bazin, autre élu LR qui avait du démissionner du poste suite à sa nomination en tant que sénateur. Il dirigeait le département depuis 2011.

Un département d’abord de centre-droit

De sa création en 1968 jusqu’au milieu des années 1990, le Val-d’Oise a été gouverné par des hommes politiques de centre-droit. Ainsi, parmi les trois premiers présidents du 95 furent respectivement membres de l’UDF, ce fut le cas d’Adolphe Chauvin, premier président du Val-d’Oise de 1968 à 1976 puis de Jean-Phillipe Lachenaud entre 1989 et 1997. Entre ces deux périodes, le département fut gouverné par Pierre Salvi, membre du Centre démocrate entre 1976 et 1989.

… qui bascule ensuite à droite

Depuis 24 ans, le département a connu principalement des gouvernements de droite. Ainsi, le député UMP du département François Scellier a fait basculer le département à droite en 1997 pour en rester à la tête jusqu’en 2008. Le court mandat de Didier Arnal (PS) entre 2008 et 2011 fait exception à cette hégémonie de la droite sur les deux dernières décennies. Actuellement, la majorité composée des Républicains et de l’UDI occupe 32 des 42 sièges au Conseil départemental. L’opposition est constituée par les élus socialistes et apparentés. Lors des dernières élections en 2015, Arnaud Bazin avait été candidat sous l’étiquette Divers Droites.

Les socialistes veulent garder la main à Argenteuil

Dans la quatrième ville la plus peuplée de la région, trois sièges sont à prendre au conseil départemental du Val-D’oise. Sur les trois cantons qui divisent la ville de 110 000 habitants, deux ont été remportées par les socialistes lors des élections départementales de 2015. 

Un avantage que le PS entend bien conserver. Ainsi, pour Argenteuil 2, Nadia Metref se présente à sa propre succession avec l’élu EELV, Pascal Bertolini. Dans le troisième canton, le binôme composé de Nessrine Menhaouara et Nicolas Bougeard sera candidat à sa propre réélection. 

Cergy et Pontoise : Des cantons à enjeux pour la droite

Si les socialistes espèrent conserver la majorité des sièges sur les trois cantons d’Argenteuil. Les villes de Cergy et de Pontoise représentent, elles un enjeu majeur pour la droite. Ce sont deux binômes de droite qui représentent depuis 2015 les cantons de Cergy. Virginie Tinland pour Cergy 1 et Alexandre Pueyo vont tous deux tenter de rallier un second mandat. 

L’une sera candidate pour Les Républicains et l’autre représentera la liste de Valérie Pécresse, Soyons Libres. A Pontoise, également, la droite aura un siège important à conserver. Actuellement représentés au conseil départemental par le bînome composé de Gérard Seimbille et Sophoe Borgeon, Les Républicains tenteront de conserver leur place avec cette foi-ci, la candidature conjointe de Anne Fromenteil et Paul Dubray.

Marie-Christine Cavecchi, candidate pour un second mandat en tant que présidente

L’élue LR Marie-Christine Cavecchi qui préside le département depuis octobre 2017 sera candidate à sa propre réélection à la tête de la majorité départementale. Elle sera candidate dans le canton de Franconville, ville dont elle est maire-adjointe. Son binôme sera le maire LR de Cormeilles-en-Parisis, Yannick Bodëac. En cas de réélection, la présidente sortante entend poursuivre les projets du département relatifs aux transports comme la finalisation d’un projet de bus entre Bezons et la gare de Cormeilles en Parisis. 

Le sport est aussi un élément majeur de son programme à travers le financement de la rénovation de plusieurs équipements sportifs en vue des Jeux Olympiques 2024. Enfin, la présidente du Val-d’Oise entend, en cas de réélection, poursuivre la transition écologique du 95. À travers la poursuite du financement de nombreux parcs et l’intensification des circuits courts, de la consommation locale et bio dans les cantines des collèges.

Les participants au débat du 16 juin sur France 3 Paris Île-de-France

Dans le cadre de ces élections départementales, un débat entre les différents chefs de file est organisé sur France 3 Paris Île-de-France le mercedi 16 juin. 

Les participants sont :

Luc Strehaiano (LR), Vice-président du Conseil départemental 95, Président du SDIS 95, Maire de Soisy-sous-Montmorency – Canton de Montmorency

Nicolas Bougeard (PS), Conseiller départemental du canton d’Argenteuil 3, Chef de l’opposition au Conseil municipal d’Argenteuil

Catherine Dragin (LREM), Conseillère municipale d’Eaubonne, Candidate dans le canton d’Ermont

François Delcombre (EELV), Conseiller municipal de Soisy-sous-Montmorency, Canton de Montmorency

Dernières Nouvelles

Le maire pour Nice, Christian Estrosi, préconise le port du masque dans les transports publics

Ce lundi 27 juin, le maire de Nice et président de la Métropole Nice Côte d'Azur a préconisé le retour du déguisement et le respect des gestes barrières dans les transports publics pour contrer la propagation du Covid-19 laquelle amorce cette 7e vague en France.

La fédération LR vers l’Oise placée sous tutelle : « cela va au moins permettre d’éclaircir certaines positions »

une nouvelle a été annoncée mardi 21 juin lors du bureau politique. Elle sonne comme un rappel à l’ordre pour une fédération LR de l’Oise, qui passe désormais sous tutelle certains instances nationales du parti.

Ain : Damien Abad de nouveau visé par une plainte pour tentative de crime

la nouvelle plainte a été déposée contre Damien Abad. Déposée par la élue centriste, la plainte concerne la tentative de sévices remontant à 2010. Le rusé des solidarités a répliqué en déposant à son tour plainte pour dénonciation calomnieuse.

Le Kremlin assure qu’il n’y a « aucexcrétione » raison d’évoquer excrétion défaut de paiement de la Russie

Le porte-parole du Kremlin a réfuté ce lundi le risque de défaut de paiement de la Russie plus que les détenteurs d'obligations russes n'auraient pas touché leurs intérêts avant la date limite.

A Lire Absolument

Appareil Lenovo Area S.p.A. sistema di monitoraggio Dual Band

La caméra IP sans fil Lenovo Area S.p.A. sistema...

Andrea Formenti parle de l’importance des technologies de l’information

L'informatique a pénétré pratiquement tous les aspects des affaires...

Pour vous