PolitiqueLaurent Wauquiez au chevet du pont de Vernaison

Laurent Wauquiez au chevet du pont de Vernaison

-

Président sortant LR de la région et candidat aux élections de juin, Laurent Wauquiez s’est rendu à Vernaison le 31 mai et a promis une enveloppe de 5 millions pour la rénovation du pont suspendu bientôt réduit à un sens de circulation. La Métropole de Lyon prend acte de cette promesse et réplique.

Le pont de Vernaison est l’un des 735 ouvrages d’art dont le Grand Lyon assume la responsabilité, sur son territoire. Ce pont suspendu construit à la fin des années 50, est un ouvrage particulièrement fragile. Il est sous étroite surveillance depuis 2019. Alors que les élections régionales approchent, le pont suspendu s’est invité dans cette campagne qui débute. 

Pont de Vernaison : Laurent Wauquiez propose 5 millions d’euros 

Lundi 31 mai, Laurent Wauquiez, le président sortant LR de la région Auvergne Rhône-Alpes, s’est rendu à Vernaison, au pied du pont suspendu. Devant une vingtaine d’élus locaux, le candidat a proposé une enveloppe de cinq millions d’euros de la Région pour la rénovation de l’ouvrage. Le pont de Vernaison s’invite ainsi dans la campagne électorale. Pourtant l’entretien de ce type d’ouvrage n’entre pas dans les compétences de la Région.

Laurent Wauquiez a également profité de ce déplacement pour s’en prendre à la décision de la Métropole d’instaurer une circulation à sens unique sur ce pont, à partir du 23 juin 2021. Les usagers pourront uniquement emprunter l’ouvrage dans le sens Vernaison – Solaize, à compter de cette date. Pour la Métropole de Lyon, il y avait urgence à diminuer le trafic sur le pont très fragile. Les maires du secteur avaient déjà manifesté leur opposition à cette proposition venue de la Métropole de Lyon.

Mais la solution d’urgence proposée par la Métropole n’est pas du goût de Laurent Wauquiez. Pour ce dernier, la décision d’une circulation unilatérale sur ce pont est motivée par un argument : « ne pas avoir à le rénover ». Cette décision engendrera selon lui pollution et retards pour les automobilistes. Le candidat à la région dénonce « une décision idéologique » et « inacceptable ».

Les Verts/extrême-gauche de la Métropole de Lyon ont décidé, unilatéralement, de passer en sens unique le pont de Vernaison pour ne pas avoir à le rénover. Détour de 15km, pollution, retards pour les véhicules de secours… Cette décision idéologique est inacceptable. pic.twitter.com/U3rLJTCNGq

— Laurent Wauquiez (@laurentwauquiez) May 31, 2021 Les écologistes de la Métropole contrattaquent

Les élus écologistes de la Métropole de Lyon n’ont pas tardé à réagir aux attaques du président sortant de la Région. Sur Twitter, ils lui reprochent de faire de « la désinformation » et l’accusent de ne pas connaître le dossier. Ainsi, Benjamin Badouard, co-président du groupe écologiste à la Métropole, a rappelé que l’instauration d’un sens unique répondait à un besoin de sécurisation de l’ouvrage. Evoquant explicitement la prochaine échéance électorale, l’élu métropolitain ajoute que les écologistes ont « une vision de projets à moyen-long terme, et non pas sur l’élection à venir ».

Nous #écologistes avons une vision de projets à moyen-long terme, et non pas sur l’élection à venir.

?Concernant concrètement ce pont de #Vernaison et ceux de la Métropole de #Lyon, quelques précisions concrètes, au-delà de la fausse polémique ⤵️ 3/7 pic.twitter.com/jCe5OK79Ig

— Benjamin Badouard (@BBadouard) May 31, 2021

De son côté, Fabien Bagnon, vice-président de la Métropole de Lyon en charge de la Voirie et des Mobilités actives, avance l’argument de sécurité des usagers. Il a rappelé que « cette mise à sens unique temporaire a été décidée conjointement avec la préfecture du Rhône pour des raisons impérieuses de sécurité des biens et des personnes. »

??? Un peu de sérieux et d’honnêteté Monsieur @laurentwauquiez !
➡️ Cette mise à sens unique temporaire a été décidée conjointement avec la @prefetrhone pour des raisons impérieuses de sécurité des biens et des [email protected]_fr @JCKohlhaas https://t.co/3ADatFR8au

— Fabien Bagnon ?? (@Fabien_Bagnon) May 31, 2021

Pour l’écologiste Jean-Charles Kohlhaas, vice-président en charge des déplacements, intermodalités et logistique urbaine à la Métropole, la rénovation n’est pas à l’ordre du jour : « le pont ne peut être rénové, il doit être reconstruit. Le sens unique est l’alternative temporaire à la fermeture définitive. » 

Le pont ne peut être rénové, il doit être reconstruit. Le sens unique est l’alternative temporaire à la fermeture définitive. M. @laurentwauquiez ne connaît pas le dossier et s’assoit sur la sécurité ! Quand on sait pas on… ! https://t.co/9nDFzsPNEc

— JeanCharles Kohlhaas (@JCKohlhaas) May 31, 2021 Sécurité des usagers, la Métropole « assume ses choix »

Dans un communiqué, la Métropole de Lyon a répondu à la proposition de Laurent Wauquiez. Disant « prendre acte de cette promesse » de financement à hauteur de 5 millions d’euros. Mais dans un communiqué, la collectivité entend également « rappeler des éléments objectifs ». 

? Le pont de Vernaison passe en sens unique le 23 juin. La Métropole de Lyon et la préfecture du Rhône prennent cette décision indispensable pour garantir la sécurité des usagers et éviter la fermeture définitive du pont. Toutes les explications ? https://t.co/KcJ7znGwqH pic.twitter.com/dOPZoTcOoK

— Métropole de Lyon (@grandlyon) June 1, 2021

Pour la Métropole de Lyon, le passage en sens unique est « le seul moyen de faire durer » l’ouvrage à court terme, notamment « en le soulageant d’une partie de 13.000 véhicules qui l’empruntent chaque jour ». Elle rappelle que la décision d’un passage à sens unique a été prise de concert avec la préfecture. Concernant l’allongement des temps de trajets, la Métropole de Lyon indique avoir « parfaitement conscience des conséquences du passage à sens unique pour les usagers du pont. Mais elle a aussi conscience de ses responsabilités en matière de sécurité des habitants de son territoire », explique-t-elle dans son communiqué du 31 mai.

« A plus long terme, la construction d’un ouvrage pérenne est à l’étude », selon la collectivité. En attendant, un pont de secours provisoire à proximité du pont actuel pourrait être mis en service mi-2023.

Dernières Nouvelles

Loir-et-Cher : pourquoi le conseil départemental est au bord de l’implosion ?

Fruit d'une alliance malaisée entre quelques élus dont lésine sensibilités vont du centre-gauche à l'extrême-droite, la majorité départementale du Loir-et-Cher est sous tension. Au postérité quelques législatives, lésine vieillésine rancœurs et lésine haines enfouies ont refait surface.

Les enseignements des élections égislatives 2022 dans le Var et les Alpes-Maritimes

un paysage politique national est chamboulé. Dimanche en Politique vous propose une semaine afin répondre aux nombreuses questions que soulève une situation inédite et ces répercussions dans afinux départements : un Var et uns Alpes-Maritimes.

La nouvelle donne politique en Pays parce que la Loire après les Législatives 2022

Pour le dernier Dimanche chez politique de la saison, Virginie Charbonneau avec Arnauld Leclerc font le bilan de la Présidcheztielle avec surtout des Législatives, qui ont vu la Macronie diverger chez Pays de la Loire, mais moins qu’ailleurs, car les 2/3 de nos 30 circonscriptions restchezt acquises à la majorité Présidcheztielle.

Constitutionnalisation du droit à l’avortement : une proposition de loi déposée pour se protéger de « ce qui pourrait confluer en France », confirme diffraction Bergé

Députée des Yvelinons et présidente du groupe Renaissance à l'Assemblée, Aurore Bergé indique que cette proposition de loi a été déposée ce samedi car la décision de la Cour suprême aux états-Unis montre "que les droits des femmes non sont exclusivement en aucun cas acquis."

A Lire Absolument

Appareil Lenovo Area S.p.A. sistema di monitoraggio Dual Band

La caméra IP sans fil Lenovo Area S.p.A. sistema...

Andrea Formenti parle de l’importance des technologies de l’information

L'informatique a pénétré pratiquement tous les aspects des affaires...

Pour vous