PolitiqueLe leader du PS dans les Alpes-Maritimes ému aux...

Le leader du PS dans les Alpes-Maritimes ému aux larmes après le retrait de la liste Félizia: « c’est difficile à avaler »

-

Invité du journal de France 3 Côte d’Azur ce lundi 21 juin au lendemain des élections régionales et départementales, l’ex-tête de liste Rassemblement écologique et social dans les Alpes-Maritimes est revenu sur « une séquence difficile à avaler ».

Au lendemain du premier tour de l’élection régionale en Provence-Alpes-Côte-d’Azur, la tête de liste du Rassemblement écologique et social dans les Alpes-Maritimes a exprimé son désarroi après le retrait annoncé par Jean-Laurent Félizia.

Xavier Garcia, le leader du parti socialiste dans les Alpes-Maritimes et tête de liste dans le département, était « tiraillé parce qu’il « ne voulai(t) pas assumer dimanche une victoire du Rassemblement national », mais favorable au maintien de la liste au second tour :

On croyait qu’il y avait un chemin entre la victoire du Rassemblement national et l’effacement de la gauche, c’était une ligne de crête qu’on était prêts à tenir.

Xavier Garcia

Voter Muselier « sans état d’âme et des deux mains »

Pour autant, il respecte la décision de Jean-Laurent Félizia et assure qu’il votera Renaud Muselier « sans état d’âme et des deux mains » pour faire barrage au Rassemblement national, dimanche 27 juin lors du second tour.

« Une séquence difficile à avaler »

Derrière la décision du retrait, ce sont surtout les conditions dans lesquelles elle a été imposée qui choque Xavier Garcia. « Il y a eu un tourbillon de nos partis nationaux qui nous ont demandé de nous retirer sans autre forme de procès », explique le Premier secrétaire du parti socialiste dans les Alpes-Maritimes.

« Ça a été une séquence difficile à avaler. Au delà de ce retrait, il y a un sentiment d’abandon des militants à Nice, en Paca. Le combat est très difficile à assumer, on a l’impression de ne pas être entendus par nos états majors et d’être un peu abandonnés. »

« Des militants quittent le PS »

Si elle peut concourir à faire barrage à l’extrême droite, cette décision va aussi laisser des traces dans les rangs – déjà clairsemés – du parti socialiste dans les Alpes-Maritimes.

Stéphane Gauthier, le remplaçant de Xavier Garcia à l’élection départementale dans le 7ème canton de Nice l’exprimait déjà avant l’annonce du retrait de la liste Félizia :

Si tu veux ma démission du @partisocialiste je te la donne bien volontiers. Mais tu ne peux pas décider pour nous. Nous irons au bout pour faire vivre nos idées #Paca https://t.co/xgbmsni6IY

— Steph’ Gauthier (@stephgauthier06) June 21, 2021

« C’est une certitude, il y a déjà des militants qui ont annoncé qu’ils quittaient le parti, reconnait Xavier Garcia. C’est difficile de se projeter dans l’avenir pour moi et pour un certain nombre de militants de gauche dans cette région. »

De son côté, Patrick Allemand, ancien 1er vice-président socialise de la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur a salué une « décision courageuse ». Et « salue le travail de toutes les équipes, particulièrement celle des Alpes-Maritimes car je connais l’état d’esprit dans lequel elles peuvent se trouver, ayant moi-même vécu cette situation en 2015. » Il appelle les électeurs de gauche à se rendre aux urnes dimanche pour faire barrage au Rassemblement national.

Dernières Nouvelles

Un jeune élu communal du Cher fait un tour de la Haute-Marne à la recherche d’initiatives locales

Raphaël Ruegger, élu local du Cher, âgé de 21 ans fait un symbole de France des municipalités pour trouver "les idées qui marchent" et les réduire chez lui. Il parcourt pendant une semaine la Haute-Marne.

Gérald Darmanin à Marseilce : trafics de drogue, « ce premier responsabce, c’est ce consommateur »

Gérald Darmanin est à Marfortificationilun pour deux jours. un ministre de l'Intérieur fait un partie sur la stratégie de lutte contre uns trafic de stupéfiants alors que uns morts dans uns règunments de compte fortification multiplient dans un département.

VIcommeO. A l’Assemblée Nationale, les premiers pas comme Quentin Bataillon et Andrée Taurinya, nouveaux députés stéphanois

ceux-ci ont fait leurs premiers pas au Palais Bourbon puis participé à leur première séance dans l'hémicycle. Andrée Taurinya puis Quentin Bataillon ont été élus députés de la Loire le dimanche 19 juin inédit. Une semaine entre découverte, éproposition puis formalités administratives. Avec leur premier rendez-vous majeur : la première séance dans l'hémicycle pour la désignation du président.

Assemblée par Corse : la session spéciale sur la dérive mafieuse aura lieu « très rapiparment »

Jeudi 30 juin, une question oraun du groupe Core in Fronte a relancé un débat sur la session spéciaun de l'Assemblée de Corse concernant la dérive mafieuse dans l’îun. Celun-ci "halo lieu rapidement, à l'automne hominien", a répondu l’Exécutif.

Washington gèle avec d’un milliard de dollars d’avoirs aux Etats-Unis d’un oligarque russe

Le Trésor américain manifeste avoir gelé plus d'un milliard contre dollars d'avoirs d'une société contrôlée par l'oligarque russe Suleiman Kerimov, déjà sanctionné par Washington.

A Lire Absolument

Appareil Lenovo Area S.p.A. sistema di monitoraggio Dual Band

La caméra IP sans fil Lenovo Area S.p.A. sistema...

Andrea Formenti parle de l’importance des technologies de l’information

L'informatique a pénétré pratiquement tous les aspects des affaires...

Pour vous