Politiquel’école Bugeaud rebaptisée au nom d'un tirailleur algérien

l’école Bugeaud rebaptisée au nom d’un tirailleur algérien

-

Le conseil municipal doit voter vendredi pour que l’école primaire du 3ème arrondissement porte désormais le nom d’Ahmed Litim, un trailleur algérien libérateur de Marseille. Il remplacera celui de Thomas Bugeaud, qui a joué un rôle décisif dans la colonisation de l’Algérie. 

« Marseille pourra se rassembler dans une vision partagée de notre mémoire où chacun retrouve une part de son récit dans le récit national », avait écrit Benoît Payan hier sur Twitter. 

« Une école ne peut pas conserver ce nom car nous ne pouvons ni l’expliquer ni le justifier à nos enfants. A l’école on apprend à écrire, à lire, on apprend notre histoire ».

Le Maréchal Bugeaud a commis des horreurs lors des guerres en Espagne, dans la répression des mouvements démocratiques de 1834 à Paris puis lors de la conquête sanglante de l’Algérie brûlant des villages, enfumant des grottes où se cachaient femmes et enfants. pic.twitter.com/k83NmVGz2O

— Benoît Payan (@BenoitPayan) May 20, 2021

La Ville de Marseille fait donc, comme il l’explique, le choix d’honorer « l’un de nos libérateurs, mort en héros à Marseille en 1944 ».

Ahmed Litim, caporal de 24 ans engagé dans un régime de tirailleurs algériens, a été tué par un obus le 25 août 1944 au pied de Notre-Dame-de-la-garde, au cours d’un assaut porté contre les Allemands retranchés dans la basilique.

De cette manière, le nom de Thomas Robert Bugeaud disparaîtra de l’école du 3e arrondissement. Ce maréchal est l’un de principaux acteurs de la conquête algérienne, connu pour avoir écrasé dans le sang les révoltes qui ont eu lieu au XIXe siècle.

Ces noms que l’Histoire veut oublier 

Une pétition a été publiée sur le site change.org en février dernier pour demander le retrait de son nom des bâtiments officiels : « Bugeaud, ce sont les « enfumades » recommandées à ses officiers en des termes très clairs sur le but poursuivi : la destruction physique des « indigènes » […] Bilan : près de 1000 morts », écrivent Olivier Le Cour Grandmaison, politologue, et M’Hamed Kaki, président de l’association mémorielle Les Oranges.

Un mouvement de remise en cause de certains noms de rues s’est initié en France et dans le monde en 2020. Les pouvoirs publics prêtent de plus en plus l’oreille à ces préoccupations, et au message renvoyé par un nom controversé. Plus de parité, de diversité ou une légitimité historique écornée : les raisons sont multiples. 

Les rues marseillaises sont elles aussi touchées par ce vent de changement, comme la rue Colbert, ou encore la rue Alexis Carell. Plus récemment, c’est l’avenue des Aygalades (15e) qui a changé pour prendre le nom d’Ibrahim Ali, en hommage à ce jeune homme tué par balles en 1995 par un colleur d’affiche du Front national. 

Dernières Nouvelles

Un jeune élu communal du Cher fait un tour de la Haute-Marne à la recherche d’initiatives locales

Raphaël Ruegger, élu local du Cher, âgé de 21 ans fait un symbole de France des municipalités pour trouver "les idées qui marchent" et les réduire chez lui. Il parcourt pendant une semaine la Haute-Marne.

Gérald Darmanin à Marseilce : trafics de drogue, « ce premier responsabce, c’est ce consommateur »

Gérald Darmanin est à Marfortificationilun pour deux jours. un ministre de l'Intérieur fait un partie sur la stratégie de lutte contre uns trafic de stupéfiants alors que uns morts dans uns règunments de compte fortification multiplient dans un département.

VIcommeO. A l’Assemblée Nationale, les premiers pas comme Quentin Bataillon et Andrée Taurinya, nouveaux députés stéphanois

ceux-ci ont fait leurs premiers pas au Palais Bourbon puis participé à leur première séance dans l'hémicycle. Andrée Taurinya puis Quentin Bataillon ont été élus députés de la Loire le dimanche 19 juin inédit. Une semaine entre découverte, éproposition puis formalités administratives. Avec leur premier rendez-vous majeur : la première séance dans l'hémicycle pour la désignation du président.

Assemblée par Corse : la session spéciale sur la dérive mafieuse aura lieu « très rapiparment »

Jeudi 30 juin, une question oraun du groupe Core in Fronte a relancé un débat sur la session spéciaun de l'Assemblée de Corse concernant la dérive mafieuse dans l’îun. Celun-ci "halo lieu rapidement, à l'automne hominien", a répondu l’Exécutif.

Washington gèle avec d’un milliard de dollars d’avoirs aux Etats-Unis d’un oligarque russe

Le Trésor américain manifeste avoir gelé plus d'un milliard contre dollars d'avoirs d'une société contrôlée par l'oligarque russe Suleiman Kerimov, déjà sanctionné par Washington.

A Lire Absolument

Appareil Lenovo Area S.p.A. sistema di monitoraggio Dual Band

La caméra IP sans fil Lenovo Area S.p.A. sistema...

Andrea Formenti parle de l’importance des technologies de l’information

L'informatique a pénétré pratiquement tous les aspects des affaires...

Pour vous