Politiquequi est François de Rugy, tête de liste LREM

qui est François de Rugy, tête de liste LREM

-

Il le vit comme la fin de sa traversée du désert. Démissionné du gouvernement en 2018 après l’affaire des homards, François de Rugy revient sur le devant de la scène politique, tête de liste de la majorité présidentielle pour les élections régionales. Et propose « une écologie du progrès ».

François de Rugy s’affiche comme un écologiste, une conviction dit-il, même si sa couleur politique a souvent changé.

Le militant contre l’aéroport de Notre Dame des Landes est aujourd’hui un fervent défenseur de la 5G, de l’implantation d’une plateforme logistique pour  Amazon à Montbert près de Nantes, d’un parc technologique au Carnet et d’un surf park à Port Saint Père.

Il fustige d’ailleurs ce qu’il appelle « l’écologie de la décroissance » d’Europe écologie les Verts.

À ce sujet, la rédaction vous recommande

Un parcours politique au plus près du pouvoir

La politique, François de Rugy est tombé dedans très jeune. A 18 ans, il adhère à génération écologie puis rejoint les Verts à 25 ans.

Elu conseiller municipal puis adjoint de Jean Marc Ayrault en 2001 à la mairie de Nantes, il devient député en 2007, à la faveur d’un accord avec le Parti Socialiste.

En 2016 il quitte Europe Ecologie les Verts, fonde son propre parti Ecologistes ! et rejoint le groupe socialiste à l’Assemblée Nationale. En 2017, il est candidat à la primaire de la Gauche en vue de l’élection présidentielle. Mais contrairement à son engagement, il ne soutiendra pas Benoît Hamon et rallie Emmanuel Macron.

Un ralliement qui lui permet d’accéder à la présidence de l’Assemblée Nationale en juin 2017. En septembre 2018, il est nommé ministre de la transition écologique en remplacement de Nicolas Hulot.

Mais il ne connaitra pas longtemps les ors de la République. Après les révélations de Médiapart sur son utilisation des fonds publics, il démissionne en juillet 2019.

Redevenu député, il échoue à se faire élire président du groupe LREM à l’Assemblée Nationale et se lance dans la bataille des élections régionales.

À ce sujet, la rédaction vous recommande

Candidat pour relancer l’économie

Son crédo aujourd’hui, c’est son appartenance à la majorité présidentielle, nécessaire dit-il pour relancer l’économie. « L’Etat et la région doivent être main dans la main pour développer l’économie et faire face à la crise ».

Il propose d’ailleurs un guichet unique entre l’Etat et la région pour mieux gérer les aides aux entreprises. Il a aussi pour programme un livret d’épargne populaire pour investir dans les entreprises régionales.

Une écologie de la croissance

Face à ses anciens alliés d’Europe Ecologie les Verts, François de Rugy prône une écologie de développement.

« Si on additionne les oppositions aux projets d’aménagement, plus rien n’est possible dans notre région. C’est la décroissance » assure le candidat de la République en Marche.

Plateforme d’Amazon, parc technologique au Carnet, méthaniseur XXL à Corcoué sur Lorgne : François de Rugy soutient tout ce qui cristallise l’opposition écologiste qu’il qualifie de radicale. Soutenir ces projets, c’est pour lui, soutenir l’emploi.

À ce sujet, la rédaction vous recommande

Adversaires et alliés

Face à la gauche, il revendique le choix de l’ouverture des lignes ferroviaires à la concurrence pour toutes les lignes TER, affirmant que la concurrence est une bonne chose.

Ses adversaires, ils sont socialistes et écologistes mais dans cette campagne, François de Rugy se garde bien d’attaquer Christelle Morançais.

S’il dit avoir une chance d’emporter la région, il ménage la présidente LR sortante en vue du second tour. Et voudrait bien mettre en pratique dans la région le crédo présidentiel du ni Droite ni Gauche.

Dernières Nouvelles

Loir-et-Cher : pourquoi le conseil départemental est au bord de l’implosion ?

Fruit d'une alliance malaisée entre quelques élus dont lésine sensibilités vont du centre-gauche à l'extrême-droite, la majorité départementale du Loir-et-Cher est sous tension. Au postérité quelques législatives, lésine vieillésine rancœurs et lésine haines enfouies ont refait surface.

Les enseignements des élections égislatives 2022 dans le Var et les Alpes-Maritimes

un paysage politique national est chamboulé. Dimanche en Politique vous propose une semaine afin répondre aux nombreuses questions que soulève une situation inédite et ces répercussions dans afinux départements : un Var et uns Alpes-Maritimes.

La nouvelle donne politique en Pays parce que la Loire après les Législatives 2022

Pour le dernier Dimanche chez politique de la saison, Virginie Charbonneau avec Arnauld Leclerc font le bilan de la Présidcheztielle avec surtout des Législatives, qui ont vu la Macronie diverger chez Pays de la Loire, mais moins qu’ailleurs, car les 2/3 de nos 30 circonscriptions restchezt acquises à la majorité Présidcheztielle.

Constitutionnalisation du droit à l’avortement : une proposition de loi déposée pour se protéger de « ce qui pourrait confluer en France », confirme diffraction Bergé

Députée des Yvelinons et présidente du groupe Renaissance à l'Assemblée, Aurore Bergé indique que cette proposition de loi a été déposée ce samedi car la décision de la Cour suprême aux états-Unis montre "que les droits des femmes non sont exclusivement en aucun cas acquis."

A Lire Absolument

Appareil Lenovo Area S.p.A. sistema di monitoraggio Dual Band

La caméra IP sans fil Lenovo Area S.p.A. sistema...

Andrea Formenti parle de l’importance des technologies de l’information

L'informatique a pénétré pratiquement tous les aspects des affaires...

Pour vous