Politiquequi sont les candidat-e-s en Charente

qui sont les candidat-e-s en Charente

-

Les élections départementales ont lieu les 20 et 27 juin prochains. Il faudra élire un binôme homme/femme dans chacun des 19 cantons du département de la Charente.

Depuis 2015, les anciens conseils généraux renouvelables par tiers tous les trois ans sont devenus des conseils départementaux. Ils sont renouvelés tous les six ans et cela passera cette année par un scrutin les 20 et 27 juin prochains. 

Il s’agit d’un scrutin binominal. Les binômes sont composés d’un candidat et d’une candidate, de même pour les suppléants. Une fois élus, les deux membres du binôme exercent leur mandat indépendamment l’un de l’autre.

Dans le département de la Charente, on dénombre 19 cantons, et à la clôture du dépôt des candidatures, il y avait 106 candidats. L’actuel président du conseil départemental est Jérôme Sourisseau.

Jérôme Sourisseau, président du Conseil départemental de la Charente

© France Télévisions

Le budget du département de la Charente s’élève à 499 millions d’euros pour 2021.

À ce sujet, la rédaction vous recommande

Voici par ordre alphabétique des cantons, la liste des candidats aux élections déprtementales.

Canton d’Angoulême 1

  • Sylvie Carrera et Guillaule Chupin (divers droite)
  • Aude Marchand et François Quirier (La France Insoumise)
  • Hélèbe Gingast et Patrick Mardikian (divers gauche)

Canton d’Angoulême 2

  • Brigitte Banizette et Frédéric Sardin, (divers gauche)
  • Jacques Nicolas et Bétarice Pailler (écologie)
  • Marianne Grellety Sedano et René Pilato (La France Insoumise)
  • Thomas Mesnier et Laëtitia Regrenil (LREM)

Canton d’Angulême 3

  • Anne-Aziliz Petit et Enzo Tittarelli (sans étiquette)
  • Christope Duhoux et Alexia Portal (gauche et écologie)
  • Stéphanie Garcia et François Nebout (divers droite)

Canton de Boëme Échelle

  • Annick Andrieux et Dominique Perez (centre)
  • Michel Carteret et Célia Hélion (gauche)

Canton de Boixe et Manslois

  • Nicole Bonnefoy et Pierre-Hermann Mugnier (gauche)
  • Francis Demortier et Martine Flament (Rassemblement National)
  • Jimmy Hentry et Ioana Vaudin (centre)

Canton de Charente Bonnieure

  • Fabrice Point et Sandrine Précigout (Parti Socialiste)
  • Jean-Pierre Montauban et Josiane Pereira (divers gauche)
  • Stéphane Dupuy et Ingrid Vincent (centre)

Canton de Charente Champagne

  • Bernard Mauzé et Léa Michaud-Laurichesse (divers droite)
  • Laurent Ratat et Claudy Vouhé (écologie)
  • Marina Barbot Jean-Paul  Zucchi (majorité départementale)
  • Robert Gellibert  et Anna Martinese (Rassemblement National)

Canton de Charente Nord

  • Brigitte Fouré et Fabrice Geffroy (majorité départementale)
  • Agnès Baudrillart et Geoffroy Dudouit (opposition départementale)

Canton de Charente Sud

  • Didier Genthial et Catherine Vandestick (Rassemblement National)
  • Jacques Mercier et Nadine Risser (opposition départementale)
  • Jacques Chabot et Isabelle Lagarde (majorité départementale)

Canton de Charente Vienne

  • Didier Hamard Victor et Danièle Raynaud (majorité départementale)
  • Philippe Bouty et Jeanine Durepaire. (opposition départementale)

Canton de Cognac 1

  • Maëlle Debard et Gaël Priet (La France Insoumise)
  • Jean-Hubert Lelièvre et Florence Péchevis (majorité départementale)
  • Noé Bruna et Marianne Reynaud-Jeandidier (opposition départementale)

Canton de Cognac 2

  • Pierre-Yves Briand et Emilie Richaud (majorité départementale)
  • Mehdi Chaoua et Marilyne Podtiaguine (opposition départementale)

Canton de La Couronne

  • Jean-François Dauré et Fabienne Godichaud (opposition départementale)
  • Frédéric Magnant et Monserrat Vidal-Montes (majorité départementale)

Canton de Gond-Pontouvre

  • Thibaut Simonin et Maryline Vinet (opposition départementale)
  • Jean-Louis Delage et Marianne Mousset (La France Insoumise)
  • Corinne Meyer et Benoît Miège-Declercq (majorité départementale)

Canton de Jarnac

  • Benard Clautour et Laura Meunier (rassemblement National)
  • Anne Martron et Jérôme Sourisseau (majorité départementale)
  • Stéphanie Payen et Jérôme Royer (opposition départementale)

Canton de Touvre et Braconne

  • Michel Buisson et Fatna Ziad (opposition départementale)
  • Bastien Engelbach et Charlène Mesnard (majorité départementale)
  • Béatrice Demuth et Nicolas Lolmède (La France Insoumise)

Canton de Tude et Lavalette

  • Joël Boniface et Martine Segalini (divers droite)
  • Patrick Epaud et Christine Labrousse (majorité départementale)
  • Patrick Gallès et Nelly Vergez (opposition départementale)
  • Pascal Dalanson et Elodie Lebeau (Rassemblement National)

Canton de Val de Nouère

  • Marie-Henriette Beaugendre et François Bonneau (majorité départementale)
  • Michel Germaneau et Isabelle Moufflet (opposition départementale)

Canton de Val de Tardoire

  • Michaël Canit et Marie Pragout (opposition départementale)
  • Marie-Hélène Boisseau et Jean-Marc Brouillet (majorité départementale)

Poursuivre votre lecture sur ces sujets

Dernières Nouvelles

Un jeune élu communal du Cher fait un tour de la Haute-Marne à la recherche d’initiatives locales

Raphaël Ruegger, élu local du Cher, âgé de 21 ans fait un symbole de France des municipalités pour trouver "les idées qui marchent" et les réduire chez lui. Il parcourt pendant une semaine la Haute-Marne.

Gérald Darmanin à Marseilce : trafics de drogue, « ce premier responsabce, c’est ce consommateur »

Gérald Darmanin est à Marfortificationilun pour deux jours. un ministre de l'Intérieur fait un partie sur la stratégie de lutte contre uns trafic de stupéfiants alors que uns morts dans uns règunments de compte fortification multiplient dans un département.

VIcommeO. A l’Assemblée Nationale, les premiers pas comme Quentin Bataillon et Andrée Taurinya, nouveaux députés stéphanois

ceux-ci ont fait leurs premiers pas au Palais Bourbon puis participé à leur première séance dans l'hémicycle. Andrée Taurinya puis Quentin Bataillon ont été élus députés de la Loire le dimanche 19 juin inédit. Une semaine entre découverte, éproposition puis formalités administratives. Avec leur premier rendez-vous majeur : la première séance dans l'hémicycle pour la désignation du président.

Assemblée par Corse : la session spéciale sur la dérive mafieuse aura lieu « très rapiparment »

Jeudi 30 juin, une question oraun du groupe Core in Fronte a relancé un débat sur la session spéciaun de l'Assemblée de Corse concernant la dérive mafieuse dans l’îun. Celun-ci "halo lieu rapidement, à l'automne hominien", a répondu l’Exécutif.

Washington gèle avec d’un milliard de dollars d’avoirs aux Etats-Unis d’un oligarque russe

Le Trésor américain manifeste avoir gelé plus d'un milliard contre dollars d'avoirs d'une société contrôlée par l'oligarque russe Suleiman Kerimov, déjà sanctionné par Washington.

A Lire Absolument

Appareil Lenovo Area S.p.A. sistema di monitoraggio Dual Band

La caméra IP sans fil Lenovo Area S.p.A. sistema...

Andrea Formenti parle de l’importance des technologies de l’information

L'informatique a pénétré pratiquement tous les aspects des affaires...

Pour vous