PolitiqueRégionales 2021 - Bertrand tendu, Chenu dans la maîtrise...

Régionales 2021 – Bertrand tendu, Chenu dans la maîtrise : ce qu’il faut retenir du débat dans les Hauts-de-France

-

À quelques jours du 1er tour des élections régionales 2021 dans les ex-régions Nord Pas-de-Calais et Picardie, les 7 têtes de liste dans les Hauts-de-France ont débattu pour la première fois sur France 3 mercredi 2 juin à 21h05. Voici ce qu’il faut retenir de ce débat

À 18 jours du premier tour des élections régionales dans les Hauts-de-France, les sept candidats en lice dans les Hauts-de-France ont débattu pour la première fois sur France 3 Nord Pas-de-Calais et Picardie dès 21h05, mais également sur France Info et sur notre site internet. Au coeur de ce débat, la santé, l’emploi, l’écologie, la sécurité, les transports et la jeunesse.

Player YouTube 1er débat régionales HDF

En direct de l’atrium du Palais des Beaux-Arts de Lille, les prétendants à la présidence de la région ont exposé leurs programmes et leurs projets pendant 110 minutes. 

De haut en bas, Xavier Bertrand (divers droite), Sébastien Chenu (RN), Karima Delli (EELV), Laurent Pietraszewski (LREM), Eric Pecqueur (LO), José Evrard (Debout la France) et Audric Alexandre (Pace).

© Daniel Fouray/Ouest-France/Maxppp – Jean-Baptiste Quentin/Le Parisien/Maxppp – Thomas Padilla/Maxppp – Vincent Isore/IP3 PRESS/Maxppp – Olivier Corsan/Le Parisien/Maxppp – Tijana Feterman

Pour échanger et débattre, Virna Sacchi et Dominique Patinec (France 3 Hauts-de-France) et Stéphane Barbereau (France Bleu Nord) ont reçu :

Six thématiques abordées pour répondre à vos préoccupations

Six thématiques ont été abordées au cours de ce débat : la santé, thème central après un an et demi de crise sanitaire, mais également l’emploi, l’environnement, les transports, la jeunesse ou encore la sécurité. 

La régie de France Télévisions installée au Palais des Beaux-Arts.

© Judith Hembert / FTV

Cette dernière thématique se place d’ailleurs en tête des préoccupations des habitants de la région selon notre sondage paru mercredi 2 juin : 41% des sondés placent la délinquance en tête de leurs préoccupations quand 32% se sentent préoccupés par l’immigration. 

À ce sujet, la rédaction vous recommande

Les questions économiques ont également été au coeur des échanges. Comment imaginer l’emploi de demain dans notre région après la fermetures de plusieurs sites industriels dont l’emblématique usine de pneu Bridgestone de Béthune ou encore Maxam Tan, l’usine de nitrate d’ammonium située à Mazingarbe ? 

39% des électeurs sondés placent d’ailleurs le chômage en tête de leurs préoccupations. Au quatrième trimestre de l’année 2020, 9,3% des habitants des Hauts-de-France étaient au chômage, plaçant ainsi la région à la triste première place des régions métropolitaines les plus touchées.

Un débat pour gagner en notoriété ?

Les sept candidats étaient installés en arc-de-cercle et avaient un temps de parole limité. Avant de développer les différentes thématiques, les candidats se sont se présenter. « On a demandé à chaque candidat de nous ramener une photo emblématique de la région pour permettre une approche un peu plus personnelle », a expliqué Virna Sacchi, aux manettes du débat avec Dominique Patinec . L’objectif ? « Faire connaissance avec ces candidats qui souffrent tous – hormis Xavier Bertrand – d’un gros déficit de notoriété ».

Virna Sacchi et Dominique Patinec lors des répétitions au Palais des Beaux-Arts, quelques heures avant le débat.

© Sophie Bazerolle / FTV

D’après notre sondage du 2 juin, 9 électeurs sur 10 connaissent l’actuel président de région tandis que tous les autres candidats sont très peu connus : plus d’un électeur sur deux répond ne pas connaitre le candidat du Rassemblement national Sébastien Chenu lorsqu’ils sont à peine plus de 20% à connaître la candidate de la gauche unie Karima Delli et le candidat LREM Laurent Pietraszewski.

Quant aux trois autres candidats crédités de moins de 2% des voix, 9 sondés sur 10 disent ne pas en avoir entendu parler.

À l’approche du premier tour des élections régionales, certains candidats manquent de notoriété.

© Martin Vanlaton / FTV

Xavier Bertrand consolide son avance dans les sondages

Le président sortant, soutenu par les Républicains et l’UDI, arrive en tête de notre sondage au premier tour avec 36% des voix, soit quatre points devant le candidat d’extrême-droite Sébastien Chenu.

Loin derrière, la liste de la gauche unie menée par Karima Delli recueillerait 17% le 20 juin prochain, un score décevant lorsqu’on se souvient qu’aux dernières élections de 2015, le Parti socialiste emmené par Pierre De Saintignon avait dépassé à lui seul la barre des 18%. Quant à la liste de la majorité présidentielle menée par l’actuel secrétaire d’État aux retraites et à la santé au travail Laurent Pietraszewski, elle n’obtiendrait que 10%, score minimum pour pouvoir se maintenir au second tour. 

En cas de quadrangulaire comme de triangulaire au second tour, Xavier Bertrand arriverait en tête selon notre sondage. 

Reste la grande inconnue : l’abstention. Alors qu’elle s’élevait à près de 60% pour le second tour des municipales de juin dernier, la crise sanitaire va-t-elle de nouveau rebuter les électeurs à aller voter ? À titre de comparaison en 2015, l’abstention atteignait 45,19% lors du premier tour des élections régionales dans les Hauts-de-France.

Dernières Nouvelles

Tarn : un projet de piscines nordiques fait des vagues à Albi

L’agglomération albigeoise va construire deux piscines nordiques, chauffées, permettant de se baigner toute l’année. un projet suscite des capitaux sur un plan économique et écologique.

Désobéissance civiun. Après un vote du Conseil municipal, la Vilun de Poitiers maintient sa subvention à Alternatiba

Suite à la demande du préfet de la Vienne de retirer la placement accordée à Alternatiba, le conférence municipal de Poitiers a voté afin de conserver ou pas son aide à l'association poitevine. Après de vifs débats, le maintien de la placement a obtenu une large majorité des voix.

« Les mollahs à vous de mettre les voiles », 250 personnalités rassemblées en soutien aux femmes iraniennes

250 personnes ont manifesté à Nantes lundi soir leur soutien aux femmes iraniennes. Réunies antérieurement le château des Ducs, les manifestants sont notamment venus ponctuer le slogan "Femme, vie, liberté".

A Lire Absolument

Appareil Lenovo Area S.p.A. sistema di monitoraggio Dual Band

La caméra IP sans fil Lenovo Area S.p.A. sistema...

Andrea Formenti parle de l’importance des technologies de l’information

L'informatique a pénétré pratiquement tous les aspects des affaires...

Pour vous