Politiqueune "tentative d’intimidation" selon l'équipe d’Audrey Pulvar

une « tentative d’intimidation » selon l’équipe d’Audrey Pulvar

-

Gérald Darmanin a annoncé le dépôt d’une plainte, suite à des propos d’Audrey Pulvar concernant la participation du ministre de l’Intérieur à la manifestation des policiers. Île-de-France en Commun dénonce « une atteinte à la liberté d’expression d’une extrême gravité ».

L’annonce a été faite via un tweet, dimanche soir. « Les propos de Madame Pulvar dépassent le simple cadre d’une campagne électorale et viennent profondément diffamer la police de la République, a déclaré Gérald Darmanin. Je porte plainte au nom du ministère de l’Intérieur. »

Une réaction à des propos tenus par Audrey Pulvar vis-à-vis du rassemblement organisé par les syndicats de policiers mercredi 19 mai devant l’Assemblée nationale. Cette manifestation, « soutenue par l’extrême droite, à laquelle participe un ministre de l’Intérieur, qui marche sur l’Assemblée nationale pour faire pression sur les députés en train d’examiner un texte de loi concernant la justice, c’est une image qui pour moi était assez glaçante », avait affirmé la tête de liste des socialistes aux élections régionales en Île-de-France, samedi sur franceinfo.

Les propos de Madame Pulvar dépassent le simple cadre d’une campagne électorale et viennent profondément diffamer la police de la République. Je porte plainte au nom du ministère de l’Interieur.

— Gérald DARMANIN (@GDarmanin) May 23, 2021

L’entourage de Gérald Darmanin a depuis précisé que la plainte visant Audrey Pulvar, pour « diffamation », concernait « une succession de propos ». Outre l’interview sur franceinfo ce samedi, sont aussi évoqués des « propos tenus en juin 2020 et exhumés ce week-end ».

Il est en fait question d’une vidéo de juin 2020, republiée samedi sur Twitter par Pierre Liscia, porte-parole de Libres! (le mouvement de Valérie Pécresse, présidente de la Région et candidate à sa réélection). Au cours d’une prise de parole lors d’une manifestation à Paris en hommage à George Floyd, Audrey Pulvar y dénonce « le racisme dans la police ».

Madame @AudreyPulvar, vous avez refusé de vous rendre à la manifestation de soutien aux policiers que vous jugez « glaçante ».

Moi ce qui me « glace », c’est votre haine de la #police que vous exaltez pour vous faire applaudir par le comité Adama et l’extrême-gauche indigéniste. ⤵️ pic.twitter.com/HNh75Ae4Ux

— Pierre Liscia (@PierreLiscia) May 22, 2021

« Le racisme dans le police, c’était Charonne, en 1962, déclare l’ancienne journaliste. Le racisme dans la police c’était il y a 30 ans l’assassinat, parce que c’en était un, de Malik Oussekine (…) La violence et le racisme dans la police, c’était, il y a 15 ans, Zyed et Bouna, pour lesquels nous attendons encore les excuses de la police. Le racisme dans la police, c’est évidemment aujourd’hui Théo, c’est évidemment Adama. » A noter toutefois que le délai est de trois mois en matière de diffamation.

L’équipe d’Audrey Pulvar annonce à son tour le dépôt d’une plainte

Du côté d’Audrey Pulvar, Île-de-France en Commun a réagi à l’annonce de Gérald Darmanin en dénonçant une « tentative d’intimidation d’une candidate d’opposition (…) à quatre semaines d’un scrutin majeur », « sans précédent sous la Ve République ». Dans le communiqué, publié dimanche soir, la liste pointe du doigt « une atteinte à la liberté d’expression d’une extrême gravité » ainsi qu’ »une manœuvre politicienne ».

Notre réaction aux annonces du Ministre de l’intérieur : pic.twitter.com/tdsQqrQip9

— Ile-de-France en Commun (@idf_encommun) May 23, 2021

« Nous récusons une quelconque diffamation de celle-ci à l’égard de la police nationale », explique Île-de-France en Commun, annonçant à son tour le dépôt d’une plainte pour « diffamation » et « dénonciation calomnieuse » contre le ministre de l’Intérieur. « Le ministre si prompt à annoncer des poursuites pénales contre candidates à des élections, a été incapable d’expliquer les propos ou les fondements de son action », juge le communiqué.

Une annonce particulièrement scandaleuse et particulièrement choquante

Me Patrick Klugman, l’avocat d’Île-de-France en Commun

Au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi, Me Patrick Klugman, l’un des avocats d’Île-de-France en Commun, a dénoncé « une annonce particulièrement scandaleuse et particulièrement choquante », « une grossière tentative d’intimidation », et « une accusation injuste et infondée ». L’avocat a ainsi souligné que le ministre de l’Intérieur était « chargé, entre autres, de l’organisation des élections », et devait « garantir le pluralisme démocratique ».

Gérald Darmanin est lui-même candidat aux élections régionales, dans les Hauts-de-France, ainsi qu’aux départementales, dans le Nord.

Dernières Nouvelles

Tarn : un projet de piscines nordiques fait des vagues à Albi

L’agglomération albigeoise va construire deux piscines nordiques, chauffées, permettant de se baigner toute l’année. un projet suscite des capitaux sur un plan économique et écologique.

Désobéissance civiun. Après un vote du Conseil municipal, la Vilun de Poitiers maintient sa subvention à Alternatiba

Suite à la demande du préfet de la Vienne de retirer la placement accordée à Alternatiba, le conférence municipal de Poitiers a voté afin de conserver ou pas son aide à l'association poitevine. Après de vifs débats, le maintien de la placement a obtenu une large majorité des voix.

« Les mollahs à vous de mettre les voiles », 250 personnalités rassemblées en soutien aux femmes iraniennes

250 personnes ont manifesté à Nantes lundi soir leur soutien aux femmes iraniennes. Réunies antérieurement le château des Ducs, les manifestants sont notamment venus ponctuer le slogan "Femme, vie, liberté".

A Lire Absolument

Appareil Lenovo Area S.p.A. sistema di monitoraggio Dual Band

La caméra IP sans fil Lenovo Area S.p.A. sistema...

Andrea Formenti parle de l’importance des technologies de l’information

L'informatique a pénétré pratiquement tous les aspects des affaires...

Pour vous