Dernières nouvellesWindows 11 : les premières impressions (1ère partie)

Windows 11 : les premières impressions (1ère partie)

-

Le lancement officiel de Windows 11 est prvu pour le 24 juin 2021 mais une version a dj fuit sur le net. Aprs plusieurs heures de prise en main, voici les premires impressions du prochain systme d’exploitation de Microsoft.

Windows 11, le prochain système d’exploitation de Microsoft, est bien là et bien réel. Une version ayant fait l’objet d’une fuite nous permet de livrer un premier aperçu de l’OS officiel attendu pour le 24 juin 2021. En particulier, sur l’introduction d’une importante bibliothéque de widgets, d’une interface utilisateur semblable à celle de Windows 10X, et plus encore. Le lancement aura lieu dans le cadre d’un évènement au cours duquel Microsoft promet de dévoiler « l’avenir de Windows ». Dans le graphique utilisé pour annoncer évènement, une lumière tombant à travers une fenêtre crée une ombre qui ressemble beaucoup au chiffre 11. La firme de Redmond a également fixé l’annonce à 11 heures (heure de l’Est). Le directeur général Satya Nadella a qualifié le système de prochaine génération de Windows. Et pas d’erreur : la version du système d’exploitation fuitée qui a servi à notre prise en main s’appelle bien Windows 11.

Il convient de préciser que l’éditeur n’a pas encore officiellement livré de système Windows 11, tant comme version publique que dans le cadre du programme bêta Windows Insider. Nous n’avons également aucune idée du stade de développement de la build Dev 21996.1 de Windows 11 obtenue sur le web et que nous avons téléchargé et installé sur un Surface Pro 7+. Même si nous ne disposions pas de mesures de performances pour les comparer avant et après l’installation de Windows 11,  l’expérience était résolument rapide, malgré quelques bugs. Sur cette base, cette version apporte quelque chose de plus que Windows 10, mais beaucoup moins qu’un « vrai » OS de dernière génération. La firme de Redmond n’a pas mis totalement à plat Windows 10 pour recommencer à zéro. C’est pourquoi, cette itération peut être considérée comme une évolution.

Installation de Windows 11…

Comme on peut s’y attendre, le téléchargement et l’installation de Windows 11 est une opération assez importante. L’ISO lui-même pèse un peu plus de 4 Go, et le processus d’installation de l’OS a nécessité une vingtaine de minutes et plusieurs redémarrages. Nous avons par exemple rencontré des difficultés pour installer Windows 11 sur une machine virtuelle et avons donc formaté une tablette Surface Pro 7+ pour l’accueillir depuis une installation de Windows 10 21H1 avec un compte local. Pour autant, nous ne recommandons pas d’installer une version non testée de Windows 10 ou de Windows 11 depuis le web.

La plupart des paramétrages de Windows 11 restent familiers. (Crédit : Mark Hachman/IDG)

« Salut, je suis Cortana ! ». Voici un message caractéristique de l’expérience « OOBE » (out-of-the-box) de Windows 10 qui est passé à la trappe. En fait, nous n’avons pas retrouvé autant de choses familières dans la version testée, y compris pour les préférences en matière de publicité. Cela sera-t-il différent lorsque l’utilisateur y accédera directement depuis un nouveau PC ? A voir. Tout le processus se résume dans cette étape à une succession d’écrans assez psychédéliques qui demandent de ne pas débrancher le PC, avec des arrière-plans colorés changeant lentement, qui font plus ou moins penser à une lampe à lave.

Une nouvelle police de caractères et des illustrations permettent de passer le temps pendant l’installation de Windows 11. (Crédit : Mark Hachman/IDG)

…et premières impressions

Une fois le processus terminé, Windows 11 nous a accueilli avec le fond d’écran par défaut et une petite collection d’icônes regroupées au centre de la barre des tâches. Il n’y a pas encore d’écran de bienvenue, mais en cliquant sur le menu Démarrer, on se rend compte que les conseils de Windows ont été réorganisés pour guider l’utilisateur dans le nouveau monde de Windows 11. De façon assez amusante, Microsoft Teams est apparu tout de suite.

Microsoft a inclus de superbes fonds d’écran à Windows 11. Mais celui-ci est de loin le meilleur. (Crédit : Mark Hachman/IDG)

Si tout cela vous semble familier, c’est normal. Windows 11 s’inspire fortement de Windows 10X, la version simplifiée de Windows également fuitée en janvier, mais supprimée ensuite par Microsoft. Á l’instar de Windows 10X, on retrouve dans la version 11 le même groupe d’icônes au centre de la barre des tâches, avec un menu Démarrer qui surgit directement d’un nouveau logo Démarrer sur le côté gauche. Pour l’instant, il semble que Microsoft a décidé de se passer des Live Tiles très à l’honneur dans Windows 10 et d’opter pour une simple hiérarchie d’icônes d’applications.

Pour être franc, Windows 10X était terne et son arrière-plan gris très conventionnel. Même si l’on accorde plus d’importance à la fonctionnalité qu’à la forme, les prochaines icônes plus gaies en bas de l’écran font une différence. Par exemple, la boîte de recherche est descendue d’un niveau : sur la barre des tâches, une icône de recherche ouvre une boîte de recherche, semblable à celle de Windows 10, à partir de laquelle on peut rechercher des documents en local et sur le Web. Microsoft a collecté un tas de nouveaux fonds d’écran tous aussi époustouflants les uns que les autres, accessibles via le traditionnel menu Paramètres Windows 10 > Personnalisation > Arrière-plan. On peut également voir les petits changements d’interface utilisateur que Microsoft a déjà dévoilé dans le cadre du projet « Sun Valley », comme ces récentes icônes et ces coins arrondis sur les menus.

Dans le menu Démarrer de Windows 11, il faut regarder attentivement pour remarquer les coins arrondis (à peine perceptibles). (Crédit : Mark Hachman/IDG)

Ceux qui regrettent déjà l’ancienne disposition peuvent la réactiver en partie. Un clic droit sur la barre des tâches permet d’ouvrir une page d’options de la barre des tâches et choisir d’aligner les icônes à l’extrême gauche. Et quand on ouvre le menu Démarrer, celui-ci s’affiche dans le coin gauche.

À ce stade, cependant, il semble que Microsoft impose les icônes de la barre des tâches, plutôt que des onglets de type Windows 10 qui offraient un peu plus d’espace et d’explications textuelles sur la signification de ces icônes. En survolant chaque icône avec la souris, on peut voir les fenêtres multiples que l’application peut cacher. On peut voir également une sorte de « badge » indiquant graphiquement s’il y a plus d’une fenêtre, mais l’illustration n’est pas très parlante. Le menu Démarrer est un peu banal, avec son ensemble vertical d’applications à faire défiler. Cependant, pour être juste, il faut rappeler que de nombreux éditeurs d’applications n’ont jamais vraiment profité du défilement, des Live Tiles interactifs, et qu’ils sont un vestige du système Windows 10 Mobile. Il est intéressant de noter que Microsoft a ajouté une liste de documents récents « Recommandés » en bas du menu Démarrer. On ne sait pas très bien si Microsoft compte « recommander » des documents récents, ou s’ils seront choisis à partir d’un algorithme de pertinence de Windows.

Gros plan sur les icônes de la barre des tâches de Windows 11. (Crédit : Mark Hachman/IDG)

La barre des tâches cache d’autres surprises. Le bureau virtuel ou Task View, qui permet de regrouper des « espaces de travail » et de basculer entre Windows et les onglets, est maintenu, même s’il semblait sous-utilisé dans Windows 10. Cortana, le « visage » de Windows 10, reste une application, mais il n’apparaît pas du tout dans le menu Démarrer et n’est accessible qu’en lançant l’application elle-même.

Retrouvez la deuxième partie de nos impressions sur Windows 11 ce 17 juin 2021.

Dernières Nouvelles

Le maire pour Nice, Christian Estrosi, préconise le port du masque dans les transports publics

Ce lundi 27 juin, le maire de Nice et président de la Métropole Nice Côte d'Azur a préconisé le retour du déguisement et le respect des gestes barrières dans les transports publics pour contrer la propagation du Covid-19 laquelle amorce cette 7e vague en France.

La fédération LR vers l’Oise placée sous tutelle : « cela va au moins permettre d’éclaircir certaines positions »

une nouvelle a été annoncée mardi 21 juin lors du bureau politique. Elle sonne comme un rappel à l’ordre pour une fédération LR de l’Oise, qui passe désormais sous tutelle certains instances nationales du parti.

Ain : Damien Abad de nouveau visé par une plainte pour tentative de crime

la nouvelle plainte a été déposée contre Damien Abad. Déposée par la élue centriste, la plainte concerne la tentative de sévices remontant à 2010. Le rusé des solidarités a répliqué en déposant à son tour plainte pour dénonciation calomnieuse.

Le Kremlin assure qu’il n’y a « aucexcrétione » raison d’évoquer excrétion défaut de paiement de la Russie

Le porte-parole du Kremlin a réfuté ce lundi le risque de défaut de paiement de la Russie plus que les détenteurs d'obligations russes n'auraient pas touché leurs intérêts avant la date limite.

A Lire Absolument

Appareil Lenovo Area S.p.A. sistema di monitoraggio Dual Band

La caméra IP sans fil Lenovo Area S.p.A. sistema...

Andrea Formenti parle de l’importance des technologies de l’information

L'informatique a pénétré pratiquement tous les aspects des affaires...

Pour vous