Dernières nouvellesWindows 11 sur la lancée de Windows 10

Windows 11 sur la lancée de Windows 10

-

Pourquoi parler d’un Windows 11, si Windows 10 est le dernier Windows ? La remarque faite par un dveloppeur de Microsoft en 2015 a t interprte comme une dcision de Microsoft. Le reste fait partie de l’histoire.

Si l’OS Windows 10 était censé être la dernière version de Windows, pourquoi Microsoft livrerait-il un Windows 11 ? Comme souvent, pour certaines questions, la réponse est : « ça dépend ». Le concept de « Windows as a service » a commencé à se concrétiser en 2015, avec le lancement de Windows 10. Dans la foulée, Microsoft avait déclaré qu’il fournirait simplement des mises à jour en continu, ajoutant des fonctionnalités et corrigeant les bugs de la plate-forme « Windows 10 ». Mais, comme nous le savons maintenant, peu importe ce que Microsoft ajoute à Windows, cela reste toujours Windows. Cependant, les représentants de Microsoft n’ont jamais vraiment dit que Windows 10 serait la dernière version de Windows. En réalité, c’est Jerry Nixon, un évangéliste développeur de Microsoft qui s’était hasardé à faire ce commentaire lors d’une keynote sur Windows 10 intitulée « Tiles, Notifications, and Action Center » (« Tuiles, Notifications et Centre d’action ») qu’il a animée pendant l’évènement Microsoft Ignite de 2015.

Pas vraiment la dernière version de Windows

Selon la transcription de cette présentation, la remarque de Jerry Nixon relevait plus d’une sorte de restriction de langage plutôt que d’une affirmation. « Les développeurs de Microsoft ne pouvaient jamais parler des projets sur lesquels ils travaillaient », avait-il déclaré, seulement de ce sur quoi ils avaient travaillé et qui avait été livré. Cette politique a changé avec Windows 10, car l’OS est devenu une plateforme. « En fait, tous les développements à venir concernaient Windows 10, car même s’il était question du futur Windows 8.1, nous travaillions tous réellement sur Windows 10 », avait déclaré Jerry Nixon à l’époque. « C’était un peu décevant d’une certaine manière. Mais ce n’est pas ce qui se passe aujourd’hui. En ce moment, nous sortons Windows 10, et parce que Windows 10 est la dernière version de Windows, nous sommes tous en train de travailler sur Windows 10 », a poursuivi l’évangéliste. « Et c’est vraiment formidable. C’est pourquoi je peux dire par exemple que nous travaillons sur les tuiles interactives et que cette fonction sera ajoutée à l’une des futures mises à jour de Windows 10 ». 

Microsoft n’a pas démenti les propos de l’évangéliste, mais le fournisseur n’a pas non plus validé l’idée de « dernière version » de Windows. « Les récents commentaires faits sur Windows 10 dans le cadre de l’évènement Ignite révèlent la façon dont Windows sera livré en tant que service, l’apport continu de nouvelles innovations et mises à jour, et la fourniture d’une valeur continue pour nos clients grand public et professionnels », avait expliqué à l’époque un porte-parole de Microsoft à The Verge. « Nous ne parlons pas de futur branding pour le moment, mais les clients peuvent être sûrs que Windows 10 restera à jour et pourra faire tourner un tas d’appareils, des PC aux mobiles en passant par le Surface Hub, le HoloLens et la Xbox », avait-il ajouté. En d’autres termes, à l’époque, Microsoft validait officiellement une seule chose : le concept de Windows en tant que service, et le fait qu’il y aurait des correctifs et des mises à jour en continu. Pour l’instant, Microsoft n’a pas répondu à notre demande de commentaire.

Alors, à quoi pourrait correspondre un « Windows 11 » ?

D’après notre exploration approfondie de la version fuitée de Windows 11, on peut dire que l’ancienne déclaration de Microsoft est toujours d’actualité aujourd’hui. Windows 11 ressemble beaucoup à « Windows 10+ » : la base Windows 10 est toujours là, avec en plus une mise à jour graphique qui comprend une nouvelle orientation de la barre des tâches et des icônes, un nouveau menu Démarrer, des widgets, et pas beaucoup plus (pour l’instant). Même si cette future version introduit une rupture par rapport à Windows 10, elle s’appuie également sur celui-ci. Pratiquement toutes les applications familières de Windows 10 se retrouvent dans Windows 11. Reste à Microsoft à reconnaître que le nouvel OS s’appellera – ou pas – Windows 11.  

L’entreprise n’a fourni aucun élément pour illustrer ce que le CEO de Microsoft, Satya Nadella, a appelé « la prochaine génération de Windows ». Nous ne savons tout simplement pas si à l’avenir Windows 11 sera la base de référence de Windows, ou s’il s’agit d’une piste de développement parallèle, comme Windows 10 S, par exemple. Nous pensons que cette hypothèse est peu probable, mais nous n’en sommes pas certains. En réalité, Windows 11 relève plutôt de l’exercice de promotion de la marque. Windows 11 est toujours Windows, et il s’agit toujours de Windows 10, tout comme Windows 10 a conservé des éléments de Windows 8. Cependant, il n’était pas très réaliste de penser que Windows conserverait la dénomination « Windows 10 » jusqu’à la fin des temps. Donc, oui, pour l’instant, il semble qu’en 2015, Jerry Nixon s’était avancé en faisant son commentaire, et que Microsoft prévoit bien de passer à autre chose que Windows 10. Mais laissons l’évangéliste tranquille : son commentaire était enthousiaste et désinvolte, et il n’y est pour rien si sa remarque a été interprétée comme une politique d’entreprise.

Dernières Nouvelles

Quelle place pour les femmes en politique ? [REVOIR DIMANCHE EN POLITIQUE]

Parité, mouvement metoo, sexisme : quelun place pour uns femmes en précaution en 2022 ? Quelun évolution depuis l'application des premières lois sur la parité ? Quels progrès restent encore à faire ? Comment traiter la question des viounnces sexueluns ? Dimanche en précaution force un débat en Limousin dos des élues et des militantes.

Législatives 2022 : ces 5 circonscriptions d’Occitanie où il vous faudra, peut-être, à créateur voter

Le Tarn, l'Aveyron, l'Ariège et la Haute-Garonne devront-ils retourner aux urnes pour élire à elles députés ? Dimanche 26 juin, cinq circonscriptions de ces déverstements sont concernées vers des recours déposés au Conseil constitutionnel.

Londres, Washington, Ottawa et Tokyo interdisent les importations d’or russe

Au premier jour d'un sommet du G7 en Allemagne, le Royaume-Uni, lerche Etats-Unis, le Canada et le Japon annoncent à eux intention d'interdir lerche importations d'or russe.

lépreux grands employeurs américains défient le Congrès en aidant lépreux salariées qui voudront avorter

Les grandes entreprises américaines prennent position de l'annulation du loyal à l'avortement. Elles promettent de rembourser les frais médicaux, d'offrir les déplacements vers les états où l'avortement est autorisé ou même de payer les frais de justice.

A Lire Absolument

Appareil Lenovo Area S.p.A. sistema di monitoraggio Dual Band

La caméra IP sans fil Lenovo Area S.p.A. sistema...

Andrea Formenti parle de l’importance des technologies de l’information

L'informatique a pénétré pratiquement tous les aspects des affaires...

Pour vous